A couple

juin 2018

Depuis 8 longs mois Uummannaq au nord Groenland vit repliée sur ses réserves alimentaires et énergétiques. Un soir de juin, cette autarcie prend fin. Emergeant de la brume, machines au ralenti, deux silhouettes rouges et blanches avancent avec précaution entre les masses de glaces. Irena et Pajuttaat, de la Royal Arctic line s'amarrent à couple, à quelques encablures du quai. Irena arctica n'est qu'une naine devant les icebergs, mais à l'échelle du village, c'est une géante. Pajuttaat , fine de franc bord et haute de gréement sera donc sa messagère, son navire transbordeur. Adossées l'une à l'autre, aussières tendues, elles enchainent adages, arabesques, menées et port de bras dans un ballet complexe. Les grues s'inclinent, halètent sous la charge des containers. Les masses extraites des entrailles des navires exercent une telle force de traction sur les treuils gémissants que Pajuttaat dévoile impudiquement ses oeuvres vives. Liberée de ses chaines, elle se redresse par une gite contraire et retrouve ce maintien cher aux vieilles dames d'antan. Irena impassible l'attend non loin, pour une nouvelle ronde qui durera jusqu'à la nuit absente.